Quelles sont les démarches pour installer un abri de jardin ?

L’envie d’agrémenter votre jardin d’un espace supplémentaire pour stocker vos outils, protéger vos vélos ou même créer une pièce à vivre extérieure vous titille ? Les abris de jardin offrent une solution idéale. Cependant, avant d’installer votre havre de stockage ou de détente, vous devrez vous familiariser avec certaines démarches administratives. Naviguer dans le jargon d’urbanisme et les formulaires administratifs peut s’avérer aussi déroutant que choisir parmi la vaste gamme d’abris de jardin disponibles. Mais pas de panique ! Nous allons vous guider à travers les étapes à suivre pour que votre projet d’abri jardin se concrétise sans accroc.

Avant de commencer : les règles d’urbanisme à connaître

Avant même de choisir votre abri de jardin en bois ou en composite, une étape essentielle vous attend : vérifier les règles d’urbanisme. Chaque commune est rattachée à un plan local d’urbanisme (PLU) ou à une carte communale qui détermine ce qui est autorisé ou non sur son territoire. Pour tout projet d’amenagement, la surface de l’abri, son emprise au sol et sa hauteur vont influencer les démarches à entreprendre.

Pour vous aider à choisir le bon modèle adapté à vos besoins et conforme à la réglementation, n’hésitez pas à consulter ce site web qui offre un large choix d’abris de jardin.

La déclaration préalable de travaux pour abri de jardin

Après avoir mesuré l’emprise au sol de votre futur abri et vérifié la réglementation locale, vous êtes prêts à remplir la déclaration préalable de travaux si nécessaire. Ce dossier doit être déposé en mairie et comprend le formulaire Cerfa n°13703*07, des plans de situation, des plans de masse de la construction projetée et, suivant les cas, des photographies.

L’installation de l’abri et les finitions administratives

L’autorisation en poche, vous voilà prêts à installer l’abri de votre choix. Une fois l’abri monté, les démarches ne sont pas pour autant terminées. Il vous faudra remplir une Déclaration d’Achèvement et la Conformité des Travaux (DAACT) pour notifier à la mairie que votre projet est achevé et conforme à la déclaration préalable.

La taxe d’aménagement, un coût à anticiper

La mise en place d’un abri de jardin peut être sujet à une taxe d’aménagement en fonction de sa surface. Son montant dépend de la zone géographique, de la surface de construction et d’autres critères spécifiques à chaque commune.

Renseignez-vous en amont auprès de votre mairie pour connaître le montant précis et l’inscrire dans votre budget.

Previous post Conseils de Décoration : Comment Choisir le Bon Vase pour Vos Fleurs
Next post Les meilleures locations de vacances à Sarlat pour les amateurs de gastronomie